Archives pour la catégorie Non classé

Jean Revillard gagne le Swiss Press Photo catégorie étranger

Jean Revillard gagne le Swiss Press Photo catégorie étranger pour son travail sur les éléctrosensibles. Publié par l’Hebdo, le reportage « ondes » qui raconte la quête de personnes fuyant vers une hypothétique zone sans ondes, à déjà été selectionné dans la shortlist  du  Swiss Press Photo Award EWZ.   

 


« Ondes » sélectionné au Swiss Photo Award

L’année dernière, Jean Revillard a accompagné les malades des ondes électromagnétiques dans leurs «zones blanches». Territoires sauvages de la Drôme et des Hautes – Alpes encore vierges d’antennes-relais, de transformateurs ou de wifi. « Ondes » est un reportage sur l’intimité, la fuite et la souffrance de ces personnes que la société ne reconnait pas.

Electros hyper sensibles - Zones Blanches - Emma

Ce reportage est aujourd’hui retenu parmi 25 travaux du prestigieux prix EWZ selection Swiss Photo Award dans la catégorie reportage. Verdict le 13 mai a partir de 17h00 à Zurich.

Rezo in Photowin CPG Genève 26 novembre 2014

Rhona Bitner, Silvie Defraoui, Sylvie Fleury, Michel François, Fabrice Gygi, Carsten Höller, Boris Mikhailov, Olivier Mosset, Gianni Motti, Franck Scurti, Alain Séchas, Jeff Wall and Rezo with, Fred Merz, Jean Revillard and Nicolas Righetti are giving some original prints for photowin 2013’s tombola.

Centre de la photographie, Genève
28, rue des Bains
CH-1205 Genève

 

Vernissage du dernier livre de Nicolas Righetti sur la Transnistrie

Invitation Transnistria

Vendredi 29 août 2014, Nicolas Righetti présente au public son dernier livre sur la transnistrie. Un ouvrage édité en deux langues:

En français: « Transnistrie, un pays qui n’existe pas » (éd.Favre)

En anglais « Transnistria, the country that dosen’t exist » (éd. LargeNetwork)

Rendez-vous dès 18h la galerie LargeNetwork, 13 rue de l’Ancien Port, 1201 Genève.

Dans un pays d’Europe de l’Est, une région russophone veut faire sécession et prend les armes… Ce scénario qui déchire l’Ukraine s’est déjà joué sur les rives du fleuve Dniestr. Il a donné naissance à un pays considéré aujourd’hui comme le trou noir de l’Europe: la Transnistrie.

Nicolas Righetti s’y est rendu à cinq reprises dans le cadre d’un vaste reportage photo. Il y a rencontré des étudiants, des cosaques, des fermiers, des activistes, fiers de leur passeport transnistrien, même s’il ne leur permet d’aller nulle part.

Des images et des témoignages saisissants d’un peuple qui dit non à l’Europe — et oui à Moscou. A voir absolument.