« Fragiles », Guilhem Vincent – Jean Revillard à Nancy

01 /// « Fragile(s) »

Jean Revillard « Jungles » (photographie)

« L’homme seul dans la nature, après s’être allongé sur l’herbe et abrité dans une grotte, aurait imaginé son premier refuge en assemblant quelques branches ». La hutte primitive est un mythe fondateur de l’architecture sans cesse renouvelé et c’est bien ce récit que raconte Jean Revillard dans ces « jungles  » faits de bric et de broc par les migrants bloqués à Calais. Dans une urgence et une précarité extrêmes ; sous un flash qui rappelle la persécution policière à laquelle ils sont soumis.

Capture d’écran 2014-12-07 à 10.18.48

 

mar 22 septembre > sam 17 octobre 2015 Vernissage : mar 22 septembre 2015 à 19:00

« Architecture fragile #02 » (action architecturale)

Guilhem Vincent

« Où habitent les images ? » Investissant la galerie avec le cinéaste Manuel Heidenreich, Guilhem Vincent propose avec « Images Publiques » (2ème opus du cycle « Architecture fragile « ) d’habiter un espace de travail. En installant divers dispositifs spatiaux et sociaux, ils interrogent le rôle et la place des images à l’articulation des espaces, des corps et des identités, comme média d’un partage de l’espace. Un chantier accessible dès le 12 septembre et un blog à suivre (imagespubliques.tumblr.com).

Exposition présentée dans le cadre du Festival du Film d’Architecture organisé par la Maison d’Architecture de Lorraine (12 > 14 octobre 2015). Coréalisation : Maison de l’Architecture de Lorraine, CCAM-Scène nationale de Vandoeuvre. Soutien : Conseil Régional de l’Ordre des Architectes de Lorraine, DRAC Lorraine, Région Lorraine. Les tirages de Jean Revillard sont mis à disposition par la Galerie Jacques Cerami (Charleroi, Be).

Galerie Robert Doisneau 
CCAM-scène nationale de Vandœuvre – Nancy
+33 (0)3 83 56 15 00 / +33 (0)6 82 48 14 03