Communiqué de presse – Rezo.ch de l’agence online à l’ atelier photographique

L’agence photo rezo.ch devient un atelier photographique pour continuer de couvrir un monde en mutations. Crée par Jean Revillard en 2001, elle a été la première agence on line de Suisse romande à l époque des débuts d internet et de la photo numérique.
Pépinière de talents par vocation depuis 15 ans, rezo.ch a formé et lancé de jeunes photographes comme Ferd Merz, Nicolas Righetti, Francois Wavre ou Niels Ackermann.  C’est encore aujourd’hui le dernier endroit qui forme des apprentis photographes à Genève. Pour Jean Revillard, en parallèle des commandes de presse ou corporate,  l’agence avait aussi pour mission d être un outil de création pour produire des travaux personnels alliant le photojournalisme et l’art dans le style bien identifiable du flashé rezo. « Mon style flashé était indispensable à l’époque des premières photos couleurs dans la grisaille genevoise, et il est resté… », s’amuse son créateur Jean Revillard. De nombreuses fois exposée et récompensée par des Swiss Press et des World Press, l’agence a conquis une renommée internationale. Cette années encore, «Ondes» un reportage sur les éléctro-sensibles réalisé par Jean Revillard a remporté deux grandes distinctions avec un Swiss Press Award et le prestigieux Prix EWZ selection.

Le modèle Rezo.ch  avec son staff de photographes figé n’était plus adapté aux mutations du monde de la presse et à l’explosion des médias sociaux.  Pour Jean Revillard, le concept de l’agence photo est devenu obsolète et une partie des photographes de rezo se séparent. « Il fallait changer de formule. Continuer de former et de rechercher des jeunes photographes débutants sans peur de la concurrence mais avec créativité. Ce n était pas de l’avis de mes photographes, ceux a qui j’ai mis des boîtiers autours du cou il y a des années. Il n y avait plus de créations collectives. Nous n’avions plus la même vision de notre métier.  Pour moi, une des plus belles choses est de transmettre nos savoir-faire, donner des inputs, intégrer de nouveaux regards, chercher l’aventure avec des jeunes talents dans ce monde qui change a toute allure. C’est pour ça que j’aime le terme «atelier». Il y a une vraie part de transmission, de savoir-faire et de de créativité. J’aime les oeuvres collectives. »

Rezo.ch innove encore une fois avec une nouvelle vision de la photographie. « Une liberté retrouvée pour chercher d’autres regards, de former d’autres photographes, d’expérimenter d’autres manières de faire plus contemporaines. Sans doute aussi plus risquée et moins commerciales, mais tellement plus riche en découvertes et en rencontres ». Jean Revillard, actuellement autour du monde avec Solar Impulse, restructurera rezo.ch avec un nouveau modèle dès l’automne. Les locaux de la Gravière accueillent déjà des designers, des rédacteurs, des spécialites du web mais aussi de l’imprimerie. «Un photographe à besoin aujourd’hui d’avoir des compétences autour de lui, de constituer un laboratoire, de travailler en réseau. C’est possible aujourd’hui avec les nouvelles technologies; ce ne l’était pas il y a 15 ans, alors même qu il s’agissait d’un de mes premiers rêves ce qui avait donné à l’époque le nom de rezo à l’agence. » Le métier a simplement changé. Encore une fois.